Institution Intercommunale des Wateringues

Accueil » Données » Hydrologie

Hydrologie

En raison de ses spécificités, les caractéristiques hydrologiques du bassin de l’Aa sont particulières, et notamment si l’on analyse les écoulements à la mer. Tout d’abord, il existe plusieurs exutoires, puisque les eaux peuvent se rejeter en mer à Calais, Gravelines ou Dunkerque. Les écoulements sont intermittents, et fluctuent, non seulement en fonction de la pluviométrie et des apports des nappes, mais aussi du cycle des marées ; ils peuvent être nuls pendant les phases de marée haute, et présenter des pics de débit au moment de l’ouverture des portes. Il ne faut pas non plus oublier que des actions de régulation des débits sont aussi mises en œuvre pour satisfaire les usages ou préserver les milieux aquatiques. A noter que l’on distingue dans les données présentées ci-dessous, la part des débits gravitaires, lorsque les portes à la mer peuvent être ouvertes, et les débits pompés, lorsque l’on est obligé de relever les eaux, en période de crues à marée haute, pour éviter les inondations. Bien entendu, les débits évoluent au cours de l’année, avec des saisons bien marquées, et l’on peut constater que le recours aux pompages intervient essentiellement sur la période de novembre à mars.

Quelques chiffres clés :

• Un débit moyen de 14 m3/s
• En moyenne, 14% des eaux rejetées à la mer sont pompées
• En crue sévère, 50% des eaux rejetées à la mer, doivent être pompées, ce qui peut représenter jusqu’à 100 millions de m3.

Cliquez sur les images pour agrandir la carte et les graphiques

Evacuation des eaux à la mer à l’échelle du territoire des Wateringues

Evacuation des eaux à la mer par secteur géographique

Evacuation des eaux à la mer
Répartition des débits dans l’année

Rapport de crues